Restaurant Le Roosevelt - Utah Beach



L'histoire d'Utah Beach : le bunker
Témoignage de Roger Chagnon, vétéran du NOIC


Soldats dans les dunes d'Utah Beach
Le camp des opérateurs radio

Pendant quelques jours après le jour J, les hommes vivaient dans leurs trous individuels ou dans des trous profonds d'un mètre avec une toile de tente posée directement dessus. La qualité du confort dépendait généralement de l'esprit créatif de chacun. La nourriture de base consistait en rations K la première semaine, puis en rations C et 10-en-1 pendant plusieurs semaines et enfin en nourriture chaude sous les tentes montées par les Seabees de la Marine...ce fut un jour glorieux.
Au bout d'un certain temps, lorsque se fut éloigné le danger de rencontres avec l'ennemi, la plupart des hommes se groupèrent par trois ou quatre et se construisirent des abris souterrains assez spacieux pour y loger des lits de camp, des tables, des sièges et un endroit pour les vêtements. Ils restèrent dans ces abris pendant deux mois et demi, et appréciaient la visite occasionnelle de voisins français, porteurs de Calvados, bienvenu à la fois comme boisson et comme carburant pour le chauffage et la cuisine. Le football était très en vogue, ainsi que le courrier et les conversations supputant les chances d'un proche retour à la maison.
Un jour, malheuresement, des officiers de la Marine décidèrent que les hommes auraient à déménager dans des tentes de quatre places montées par les seabees.
Les abris et les tentes étaient tous éparpillés au hasard dans les champs, à distance de vue et de marche du bunker.

  Le bunker - Les dangers - Les conditions - Les loisirs - Le Roosevelt
 
Copyright © Le Roosevelt 2000-2003



Newsletter